Les clés pour la réussite scolaire de votre enfant


Divers /

Tout petit, le nouveau-né manifeste déjà son désir de savoir. Il touche tout ce qui passe, s’intéresse à tout ce qui bouge, tout ce qui émet un bruit. Le désir de connaître est naturel et quand il est bien accompagné, il peut aider l’enfant sur le plan scolaire. Et la responsabilité incombe aux parents.

Soyez un parent, pas un « parenseignant »

En général, entre la maternelle et le primaire, le parent porte à la fois le chapeau de parent et d’enseignant. Il lit des livres à son enfant, lui apprend à compter, à dessiner, etc. Mais à mesure que l’enfant prend de l’âge, il faut que le parent apprenne à n’être qu’un parent et combler les besoins affectifs de son enfant. Vous pouvez voir le site dédié à la scolarité de l’enfant pour mieux comprendre votre rôle dans la performance scolaire de votre enfant.

Cela ne veut, cependant, pas dire qu’il faudra s’empêcher d’aider l’enfant à améliorer ses performances scolaires. Il faut juste laisser l’enseignant à l’école jouer son rôle. Par exemple, certains parents sont prêts à donner des cours à leur enfant à la moindre occasion.

Du coup, une simple promenade peut très vite se transformer en sortie pédagogique. En se laissant à de telles pratiques, l’enfant en arrive à perdre l’envie d’apprendre. Restez donc parent.

Intéressez-vous vraiment à votre enfant

Votre enfant est plus qu’un carnet de notes. L’école est pour lui un autre monde auquel vous ne savez souvent pas grand-chose. L’école, c’est des amis, des enseignants, des activités, des chalenges, des réussites, des rêves, etc.

Il est très important que bien qu’étant hors de ce monde, vous puissiez montrer à l’enfant que vous êtes intéressé par tout ce qui lui arrive à l’école. Il aimerait sûrement pouvoir vous raconter ses journées, juste pour le plaisir d’être écouté et sans crainte d’être jugé.

Alors, si vous n’en aviez pas l’habitude, commencez à discuter avec votre enfant de sa journée. Sans pour autant l’y obliger, amenez-le à vous raconter ce qu’il vit à l’école. Quand il sera satisfait sur le plan affectif, ses performances scolaires s’amélioreront.