Comment soulager les brûlures au genou ?


Divers /

Le genou fait partie des articulations les plus utilisées par le corps humain. De même, les douleurs au niveau de cette articulation sont les plus contraignantes. Parmi ces douleurs, nous avons les brûlures qui peuvent être provoquées par plusieurs facteurs. Alors quelles en sont ces origines et comment y remédier ? On fait le point ici.

Quels sont les facteurs des brûlures au genou ?

Encore appelée paresthésie, la brûlure au genou peut provenir d'origines diverses. Comme causes, nous avons la chondromalacie, les lésions diverses,, l'arthrose et même l'hypertension. Les brûlures peuvent affecter tout le genou ou une partie spécifique du genou telles que la rotule. Les symptômes de ces brûlures sont souvent : le gonflement du genou, le saignement sur le genou, une douleur d'intensité variable, etc. Cliquez ici pour en savoir plus.

Lorsque vous effectuez assez des efforts lors de vos activités quotidiennes telles que le cyclisme, le football, vous sollicitez plus le genou pour les mouvements. D'où une chondromalacie peut arriver. Cette brûlure commence légèrement puis augmente quand vous pliez le genou. Aussi, la brûlure peut provenir quand le ménisque subit une déchirure. Celle-ci s'observe souvent chez les footballeurs, joueurs de tennis : c'est une lésion méniscale.

Que faire pour soigner les brûlures au genou ?

Avant tout, il faut reconnaître que le traitement à adopter va dépendre du type de brûlure. Si la douleur au genou provient d'efforts effectués lors d'une activité sportive, le repos reste la solution idéale pour faire disparaître la douleur. Il suffit de vous détendre pendant  un temps afin que la douleur passe.

S'il s'agit d'une déchirure, par exemple, au niveau du ligament, c'est le médecin qui vous prescrira des thérapies physiques. Là vous en tant que patient, vous devez faire des exercices thérapeutiques. Il faut combiner ces exercices avec l'usage d'une grenouillère de protection. Il existe d'autres solutions adéquates telles que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antalgiques. Mais si le problème du genou est grave, la solution chirurgicale reste l'idéale.